Les pergolas offrent un abri tout au long de l’année. Elles protègent du soleil, du vent ou de la pluie. La pergola est le compromis idéal entre le store et la véranda. Aussi esthétique que pratique, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Voici les infos indispensables pour bien choisir votre pergola !

Une pergola : qu’est-ce que c’est ?

« Pergola » est un terme italien qui signifie « petite construction de jardin fait de poutres horizontales en forme de toiture ». Comme son nom l’indique, la pergola est une extension de la maison qui abrite des variations climatiques. Elle fait penser à la véranda et au store banne, mais elle est en réalité bien plus pratique. La pergola donne du style à la terrasse et est moins technique que la véranda à installer. Il en existe de différentes sortes et de différentes matières, afin de s’adapter à toutes les envies : la pergola simple, bioclimatique, auto portante, adossée à la maison… Comment la choisir ?

Les trois types de pergolas :

Il existe trois types de pergolas : démontable (ou à tonnelle pliante), auto-portée ou adossée.
La pergola démontable s’apparente plutôt à un barnum. Elle se monte et se démonte en un rien de temps pour abriter occasionnellement une terrasse ou un évènement au jardin. Pratique et pas chère, elle n’est, cependant, pas très esthétique.
La pergola auto-portée est indépendante, mais fixée au sol. Il est donc déconseillé de la déplacer. On peut donc l’installer au milieu de son jardin sans toucher la façade de la maison.
Enfin, la pergola adossée, s’appuie sur la façade, comme son nom l’indique. Elle peut abriter un salon de jardin, c’est quasiment une extension de la maison. Son toit peut être droit ou inclinable, à lamelles pouvant s’ouvrir et les parois peuvent même se fermer en fonction du temps. Bref, elles sont plus contraignantes à l’installation mais présentent bien plus d’avantages.

Quel matériau choisir pour la couverture ?

Le toit de la pergola doit être choisi en fonction de votre région et de l’esthétique souhaitée.
En toile, elle peut se rétracter pour profiter du soleil ou disparaître en hiver. En revanche, la toile n’étant pas rigide, elle est donc déconseillée en région fortement exposée au vent. Pensez surtout à prendre une toile imperméable.
Le toit vitré est moins cher que les lames et plus résistant que la toile. En revanche, il se salit vite en cas de pluie, et peut éblouir et décupler la chaleur en cas de fort ensoleillement. Il est alors recommandé de le couvrir d’une toile imperméable.
Les lames orientables jouent avec les ombres et permettent de jouir pleinement de la luminosité. Elles résistent aux changements climatiques et peuvent être automatisées. Les lames restent la solution la plus pérenne, mais aussi la plus chère. Pensez à bien vérifier leur étanchéité une fois fermées.